Articles·Portraits

Portrait : Sonia Dollinger

Sonia Dollinger, responsable du service des archives
Sonia Dollinger, directrice du service des archives

« Ayant toujours été passionnée par l’Histoire en général et la généalogie en particulier, je fréquentais les salles d’archives dès mon adolescence. C’est tout naturellement que j’ai donc fait des études d’Histoire. Après un DEA en histoire contemporaine qui m’avait permis de travailler sur un fonds d’archives privé, je voulais vraiment continuer à évoluer au milieu des archives. A l’époque – en 1999 – il n’y avait pas de formation en Archives en Bourgogne, je suis donc partie faire un DESS Histoire et métiers des archives à Angers.

A la fin de ma formation, j’ai effectué mon stage de fin d’études aux Archives municipales de Beaune où l’on m’a ensuite proposé un poste. Après deux concours, j’ai pu devenir responsable du service des Archives en janvier 2001.

Le service public était pour moi une évidence car les archives publiques sont les garantes de l’égal accès de tous à l’histoire de chacun d’entre nous. Les archives publiques permettent une conservation des archives du quotidien, elles conservent des documents qui nous concernent tous et qui font la richesse historique d’un territoire. Veiller à leur collecte, leur conservation et leur communication, c’est veiller sur un patrimoine commun, un bien précieux, même si on se rend compte qu’on travaille souvent dans l’indifférence.

Être archiviste c’est, contrairement à ce qu’on pense, penser à l’avenir à chaque instant puisqu’il faut veiller à ce que les documents dont nous avons temporairement la garde soient conservés dans les moins mauvaises conditions possibles afin qu’ils puissent traverser les siècles et être consultés par les générations à venir.

L’intérêt de travailler dans des archives comme celles de Beaune est la variété des sujets et des époques abordés. Les documents vont du Moyen-Age à nos jours et concernent des domaines très variés allant de la culture de la vigne au théâtre contemporain.

La rencontre avec les usagers est aussi l’occasion d’échanges et permet de compléter mutuellement ses savoirs afin de progresser ensemble dans la connaissance du passé qui aide à la compréhension du présent.

Plus qu’un métier, les archives sont une passion, ce qui explique qu’on prenne tant à cœur tout ce qui touche la mémoire du pays beaunois. »

Sonia Dollinger

Une réflexion au sujet de « Portrait : Sonia Dollinger »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s