#Followanarchivist·Archives sur le web·Articles

Archivistic Activity : bienvenue dans une nouvelle dimension !

Archivistic Activity

Archiviste ?

Mais c’est quoi ça ?

C’est un métier ?

Faut faire des études pour ça ?

C’est pas trop poussiéreux ?

A quoi ça sert de garder ces vieux trucs ?

Ces questions, on les entend souvent et on s’en amuse autant qu’on s’en agace. Tout comme on s’énerve parfois des clichés qui circulent montrant un archiviste hors du temps, placardisé, vieillissant et doté de l’inévitable chignon et d’une paire de lunettes à écailles…

Non, les archivistes ne ressemblent pas tous à cette dame !
Non, les archivistes ne ressemblent pas tous à cette dame !

Derrière toutes ces interrogations se cache souvent une réelle curiosité sur le contenu de notre beau métier que les colloques ou rencontres entre professionnels ne peuvent assouvir.
Au-delà de la rencontre annuelle que sont les Journées du Patrimoine, nous pensons qu’il est temps de vous accueillir durablement à nos côtés pour que vous puissiez en toute sérénité découvrir pleinement nos missions !

Nous vous proposons de nous accompagner durant toute la durée du classement d’un fonds d’archives, de découvrir, en même temps que les archivistes, les trésors qu’il renferme, de voir évoluer le fonds et de comprendre véritablement notre métier, ses enjeux, ses difficultés et ses joies multiples !

Grâce à la magie des réseaux sociaux, Twitter, Facebook, Youtube et notre blog, et au hashtag #Suivezunarchiviste (#Followanarchivist), vous pourrez suivre nos tribulations : de la collecte du fonds, aux premiers pas d’un classement jusqu’à la valorisation. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un cours magistral sur l’art de classer un fonds, mais plutôt d’un parcours initiatique !point interrogation

Les réseaux sociaux vous permettront également de poser des questions à l’équipe et de demander des précisions afin de mieux comprendre telle ou telle étape.

Rendez-vous en septembre pour un teaser qui vous en dévoilera un peu plus sur la nature du fonds à traiter. Deux premiers indices :

  • Il s’agit d’un fonds privé couvrant une distance de plus de 120 mètres linéaires (boîtes et dossiers d’archives mis bout à bout et s’étalant sur plus de deux longueurs d’une piscine olympique), icone-piscine
  • Les origines de ce fonds s’enracinent à la fin du XVIIIe siècle.

En route vers l’aventure ! #followanarchivist

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s