Articles·Bâtiments·Bâtiments publics·Trésors d'archives

Bureau des poids et mesures

Les archives attestent de l’existence d’un Bureau des Poids et mesures en 1823 : un bail est conclu avec M. Legros pour permettre l’installation du bureau dans un magasin lui appartenant rue de l’Hôtel-Dieu. Le local apparaît très vite comme inapproprié et malsain en raison de sa petite taille, du manque d’éclairage et du manque d’air qui conduit à l’oxydation et à la corrosion des instruments. La Ville de Beaune octroie alors une chambre dans le bâtiment du fond de l’Hôtel-de-Ville à partir du 1er janvier 1825. La présence du Bureau des Poids et mesures au sein de la mairie est confirmée en 1846, lorsque des travaux de réparation sont effectués dans ce local.

En 1836, la Ville projette de faire construire « une machine à peser les charrettes et tout autre objet ». En effet, l’évaluation du poids des marchandises qui entrent dans la commune sert à calculer les taxes à percevoir par le bureau d’octroi. Les travaux sont attribués à la manufacture lyonnaise des Balances et Bascules Tarpin Brémal et Maac qui est chargée de fournir une balance carrée de 2000 kilogrammes.

1M19 bascule publiqueEn 1841, un marché est passé entre la municipalité et Joseph Béranger & Cie, balancier, pour l’installation d’une balance destinée à peser les voitures, place Madeleine. Des travaux supplémentaires sont entrepris en 1847. Les plans sont confiés à l’architecte-voyer Charles Forest pour l’établissement d’une balance bascule destinée à « peser les marchandises sujettes à l’octroi » place Madeleine, d’une capacité de 6000 kilogrammes, et une bascule destinée à peser le bétail près du bureau d’octroi Bretonnière.

En 1884, il est demandé à l’administration municipale de faire installer une bascule bétaillère près de la bascule publique, qui servira lors du marché aux bestiaux qui se tient sur la place Madeleine.

Un pont à bascule d’une force de 20 tonnes est commandé en 1923 auprès des établissements Duchesne & Cie à Villeurbanne.

Enfin, la bascule publique est déplacée sur le boulevard maréchal Joffre en 1956, devant la Coopérative Agricole et Viticole, à la demande de cette dernière. Une requête est adressée au maire en 1975 pour l’agrandir et avoir une capacité de 50 tonnes.

Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s