Articles·Bâtiments·Bâtiments publics·Postes et Télégraphes·Trésors d'archives

Poste et Télégraphe (rue de l’Enfant)

2fi186 Poste et TélégrapheAu début du XIXe siècle, Sylvestre Chauvelot possède des propriétés dans la rue Saint-Etienne (actuelle rue de l’Enfant), dont une grande maison qui servira plus tard à établir la Poste de Beaune.

La petite histoire veut que Sylvestre Chauvelot, âgé de 84 ans, soit tombé dans les escaliers de sa demeure. Il prétend que l’âme d’une de ses parentes (carmélite à Beaune) l’aurait poussé dans les escaliers pour le forcer à penser au salut de son âme. Cet incident l’incite donc à faire don de ses biens au bureau de Bienfaisance pour soulager les indigents. Le 28 juillet 1830, par acte notarié, il lègue sa maison et l’ensemble de ses propriétés voisines. Il meurt deux ans après sa chute, en 1832.

Par traité du 18 novembre 1844, les sœurs de Saint-Vincent de Paul s’installent rue Saint-Etienne pour tenir un orphelinat. Elles occupent les locaux jusqu’en 1901, date à laquelle leurs relations avec le bureau de Bienfaisance se dégradent, celui-ci devant devenir laïque. En janvier 1902, les locaux sont vides et les sœurs de la congrégation quittent définitivement Beaune dans l’année.

L’administration de la Poste, trop à l’étroit dans ses bureaux de la rue Thiers, signe en 1908 un bail avec le bureau de Bienfaisance pour une durée de 30 ans, qui court à partir de 1910. Les travaux étant à la charge du propriétaire, le bureau confie le projet de reconstruction partielle à l’architecte Gagnerot. L’adjudication des travaux a lieu le 26 novembre 1908. La moitié de l’immeuble est démolie en 1909 afin de reconstruire la façade principale donnant sur la rue Saint-Etienne et le reste est modifié. Le procès-verbal de réception définitive est signé le 23 juillet 1912, alors que les travaux ne sont pas complètement terminés. La Poste ouvre finalement en janvier 1913.

En 1936, après l’incendie qui frappe l’Hôtel de Ville, les livres de la Bibliothèque, abîmés et mouillés, sont entreposés dans les locaux occupés par la Poste. Le 25 janvier 1937, la Bibliothèque quitte définitivement la mairie et s’installe rue de la Poste, dans l’une des ailes du legs Chauvelot, voisine du bâtiment de la Poste, jusqu’en octobre 1976 où elle est transférée dans le couvent des Minimes, place Marey.

La Poste déménage pour ses locaux actuels, boulevard Saint-Jacques, en 1991.

Aujourd’hui, le bâtiment est occupé par la Crèche Familiale et la Halte Garderie, installées respectivement depuis 1982 et 1988.

Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s