Articles·Portes de la ville·Trésors d'archives

La porte Bretonniere

1fi176-D - Porte BretonnièreEn 1779, une sortie par un chemin qui contournait le bastion Bretonnière faisait office de porte. Elle n’était pas empruntée par les habitants qui exigeaient d’avoir une porte fonctionnelle, qui embellirait le quartier, tout comme les portes Saint-Nicolas et Saint-Martin, reconstruites quelques années auparavant. La construction de la nouvelle porte fut décidée le 3 août 1779, sous le mandat de Jean-François MAUFOUX, et le projet final retenu fut celui de Denis Quinard. Il fallut démolir une partie du bastion pour permettre la communication avec le faubourg Bretonnière. Il fut prévu de l’appeler porte Condé, mais le prince du même nom refusa de poser la première pierre. Certains diront que cet acte a porté malheur à la porte puis qu’elle sera démolie 90 ans plus tard, le 24 novembre 1869.

La porte, plus décorée du côté du faubourg que du centre ville, était de style romain. Son architecture était minimaliste et sans éléments latéraux, elle ne fut pas aussi richement décorée que celle dessinée par Romain Lenoir.

Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s