Articles·Bâtiments·Bâtiments publics·Trésors d'archives

Le tribunal

4fi8La construction d’un palais de justice à Beaune a été autorisée par un décret de l’Empereur en 1856. En 1857, les travaux commencent. Ils sont confiés à l’architecte Jean-Philippe SUISSE, Côte-d’Orien, et sont menés par l’entrepreneur beaunois M BOURGOIN-JOMAIN. Son emplacement est face à la prison, construite en 1851, sur l’ancien couvent des Carmélites. L’actuelle rue du Tribunal est alors percée. Un souterrain relie la prison et le tribunal (la prison est détruite en 1986).
Le tribunal a conservé ses traits d’autrefois.

La cérémonie de pose de la première pierre a lieu le 15 décembre 1857. Elle se déroule en présence des autorités civiles et militaires, des membres du Barreau, du Clergé, des notables et de la population beaunoise. Le curé de Notre-Dame fait une prière. Le procès-verbal de la cérémonie, signé par le sous-préfet et les chefs des administrations publiques, est introduit dans une bouteille avec un modèle de chaque pièce de monnaie de l’époque. Cette bouteille est placée dans une pierre, scellée ensuite par d’autres pierres.

La première audience a lieu le 3 novembre 1861. L’activité du tribunal est interrompue de 1926, suite à sa suppression, à 1930. En 1959, il est décidé de le supprimer à nouveau suite à la création du Tribunal de grande instance de Dijon. Celui de Beaune devient alors Tribunal d’instance.

Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s