Articles·Bâtiments·Hôtels particuliers et châteaux·Trésors d'archives

L’Hôtel Boussard de la Chapelle

4fi95

Banque de France – Hôtel Boussard de la Chapelle

 

Les différents propriétaires

Cet hôtel appartenait autrefois à la famille Saumaise de Chazans, éminente famille protestante de Beaune.

La famille Boussard de la Chapelle habita en 1791-1819 l’hôtel de la place Monge n°26, occupé ensuite par la Banque de France.

Henri Boussard de la Chapelle, banquier, avait recueilli ce bel immeuble dans la succession de son père, qui le possédait depuis plus de 30 ans. Ce dernier, mort en 1783, l’aurait donc acquis vers 1750.

L’hôtel en question a été vendu le 21 juillet 1821 à Claude Michaud, négociant à Beaune, époux d Anne-Félicité Moreil et maire de Beaune en 1830 puis de 1839 à 1848.

Leur petit-fils vend l’hôtel de la place Monge à la banque de France le 30 juillet 1903.

La Banque de France

La succursale beaunoise de la Banque de France ouvre ses portes le 21 mai 1885 rue Oudot sous la direction de Georges Muratier et emménage définitivement Place Monge en 1906.

En 1922, la Banque de France s’agrandit en rachetant la maison contiguë au Beffroi . Certains habitants de Beaune proposent alors à la municipalité de faire démolir l’immeuble accolé à la tour du Beffroi. Ce voeu sera enfin réalisé en 2008 lors de la rénovation de la cour (voir Archives municipales de Beaune, M 1 § 2 article 1 n°1)

Il existait dans ce dernier bâtiment un superbe plafond Renaissance en parfait état datant du milieu du XVIè siècle. Ce plafond a été donné à la Société d’Histoire et d’Archéologie (actuel Centre Beaunois d’Etudes Historiques) en 1923. La Société d’Histoire a déposé ce plafond dans une des salles du Musée Marey.

La Banque de France compte en 1923 12 employés.

Aujourd’hui…

En 2005, la Ville de Beaune a acheté l’Hôtel Boussard de la Chapelle, suite au départ de ces locaux de la Banque de France.
Certaines parties ont été proposées à la location, tandis que le jardin fait l’objet d’un aménagement paysager.
L’aménagement de ce nouvel espace vert se compose de compositions florales, des plantes vivaces et d’une fontaine. Il s’accompagne d’une valorisation de pierres tombales provenant des collections du Musée des Beaux-Arts.

En outre, ce jardin correspond désormais à une promenade, empruntée par les piétons pour rejoindre rapidement la rue Paradis et la Collégiale depuis la Place Monge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s