Articles·Jumelages·Trésors d'archives

Histoire d’une amitié : le jumelage entre Beaune et Katsunuma (auj. : Koshu)

Nous sommes en 2016. Le 18 septembre, le jumelage entre Beaune et Koshu fêtera ses 40 ans! Pour fêter cet anniversaire, découvrez ou redécouvrez la petite histoire de ce jumelage avec le Japon :

Kōshū (anciennement Katsunuma) est une ville de la préfecture de Yamanashi, au Japon, située près du Mont Fuji, au cœur d’un vignoble de 2000 hectares, à proximité de la grande ville de Kofu et à 150 km de Tokyo. Elle a été fondée le 1er novembre 2005 par la fusion de la ville d’Enzan et des bourgs de Katsunuma et Yamato.

A Katsunuma, on connaît le raisin depuis plus de 1000 ans. Son introduction s’est faite en même temps que celle du Bouddhisme, en provenance du Caucase par la route de la soie. Le raisin de Kofu est particulier : le Koshu. C’est lui qu’on utilise principalement pour la production du vin.

En 1878, deux jeunes habitants de Katsunuma : Takano Masanori, 25 ans, et Tsuchiya Ryuken, 19 ans, se sont rendus à Troyes (Aube) pour étudier les vignes et la fabrication du vin, et à Beaune. Ils y sont restés deux ans, et ont ensuite rapporté dans leur village le savoir-faire français.

En 1972, Son Excellence Monsieur de Rabelais, Ambassadeur de France au Japon, effectue une visite à Katsunuma. On peut en déduire que les tous premiers jalons du jumelage sont nés lors de cette visite, car un an plus tard, le 1er octobre 1973, monsieur Roger CARRIER (1er adjoint au maire de Beaune), reçoit cette lettre de Yukio Fujii (président du groupe Donq CO. Ltd.) :

Cher Monsieur,
Je voudrais tout d’abord vous remercier bien sincèrement pour l’entretien que vous avez bien voulu nous accorder, à ma fille (Mme Yoko Miki) et à moi-même, lors de notre passage à Beaune, le 3 septembre dernier.
Comme je vous l’avais précisé dans cet entretien, la mairie du village de Katsunuma, préfecture de Yamanashi, premier producteur de vin du Japon, serait désireuse d’entrer en relations avec votre très réputée ville de Beaune, en vue d’un jumelage.
Je pense que depuis, cette question a été examinée de plus près par Monsieur le Maire et le conseil municipal de Beaune et je garde l’espoir de vous lire très prochainement à ce sujet.
Je vous signale que de son côté, la mairie de Katsunuma va vous écrire pour introduire officiellement sa demande et confirmer mes propres démarches dans ce sens.
Le groupe « DONQ » que j’ai l’honneur de représenter en qualité de Président, a axé ses activités sur tout ce qui touche à la « Gastronomie française » et se fait un plaisir de promouvoir les mouvements et de participer activement aux programmes ayant pour but de rapprocher nos deux pays par tout ce qui touche à la « gastronomie ».
Une de nos activités récentes s’intéressant aux vins (nous venons d’obtenir notre carte de producteur de vin) de la région de Katsunuma, c’est donc avec un très grand plaisir que j’ai accepté d’être le porte-parole du village de Katsunuma pour vous reconduire son idée de jumelage avec votre ville, d’autant plus que mes activités m’amènent souvent à voyager en France, ce qui facilite beaucoup ce genre de démarches.
Je vous prie de croire, Cher Monsieur, à l’expression de mes sentiments très dévoués.
Yukio Fujii, Président du groupe « Donq »

Les premières correspondances entre Beaune et Katsunuma naissent en 1974. Au début, les échanges se font essentiellement autour de la culture de la vigne.

En 1975, des contacts sont effectués avec l’ambassade de France en vue des échanges avec Beaune. Les deux villes s’échangent des photos sur la culture de la vigne, et Beaune reçoit des dessins d’écoliers de Katsunuma.

En 1976, les enfants des écoles de Beaune répondent en envoyant à leur tour des dessins aux écoliers de Kastunuma. Le 18 septembre, une délégation de Katsunuma arrive à Beaune et signe le jumelage. Cette signature est actée par le conseil municipal du 24 septembre :

« Depuis 1974, la ville de Beaune entretient avec le Japon et notamment avec la ville de Katsunuma des échanges épistolaires qui, au cours des années se sont révélés de plus en plus fructueux.
Sur l’insistance de M. Yoshiaki SATOU, maire de Katsunuma, la municipalité de Beaune a accepté qu’une convention de jumelage soit signée entre les deux villes le 18 septembre 1976. »

Il est précisé dans la délibération du conseil municipal, que pour des raisons pratiques et financières, ce jumelage se limitera essentiellement à des échanges épistolaires, la municipalité ne pouvant financer des voyages réguliers vers le Japon.

Depuis 1976, les échanges continuent, et plusieurs visites ont eu lieu dans les deux pays.

Le 6 octobre 2006, suite à la fusion des trois villes pour devenir Koshu, la charte de jumelage entre Beaune et Katsunuma est renouvelée avec Koshu, lors de la visite d’une délégation japonaise à Beaune.

Sources : Archives municipales de Beaune

  • Délibération du conseil municipal du 24 septembre 1976
  • 310 W 22
  • 56 W
  • 1 D 49

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s