Articles·Bâtiments·Hôtels, auberges et lieux de séjour·Trésors d'archives

Histoire de l’Hôtel Central

© Hôtel Central

L’Hôtel Central se situe actuellement 2 rue Victor Millot.

Cette rue était autrefois dénommée rue des Bouchers. Une délibération en date du 25 mars 1887 a changé la dénomination en hommage à Victor Millot.

Jusqu’en 1793, l’emplacement, sur lequel a été construit l’hôtel était réservé au cimetière de l’église Saint-Pierre. Charles Aubertin, dans ses « Notes sur les anciennes hostelleries de Beaune », nous informe que l’hôtel aurait été érigé un peu avant 1820. Jacques Vinceneux dans « Les rues de Beaune en 2000 » dit qu’il aurait été construit en 1818.

Différents gérants se sont succédé à la tête de cet hôtel, qui a porté des noms variés selon les époques.

En 1829, le gérant est Jean-Baptiste Grandchamp. Il est aubergiste et demande à la municipalité l’autorisation de poser une enseigne portant le nom « Au cheval blanc, bon logis ». En 1836, il souhaite faire installer une auge pour abreuver les chevaux qu’il reçoit dans ses écuries.

En 1842, M. Contour-Coquet, aubergiste, gère l’établissement. L’enseigne est à son nom.

En 1846, Louis Aury, aubergiste, demande l’autorisation d’apposer son nom sur l’enseigne en lieu et place de Contour-Coquet. Louis Aury dirige l’hôtel jusqu’en 1878. Cette année, son gendre Pierre Auguste Kah prend la direction de l’établissement, dont il souhaite changer la dénomination. Le Cheval Blanc devient l’Hôtel du Commerce.

Différents gérants ont dirigé cet hôtel :

  • Emile Cormillot, à partir de 1884
  • Pierre Myard, hôtelier à partir du début du XXe siècle
  • Ulysse Bourgeois, cuisinier en 1921, dont l’épouse exerce la profession d’hôtelière
  • Maurice Bourgeois, hôtelier en 1926
  • Loron, hôtelier en 1929
  • Marcel Guilard, hôtelier jusqu’en 1936
  • Cuny en 1950

En 1952, l’annuaire officiel des abonnés au téléphone des PTT nous apprend que l’Hôtel du commerce est devenu l’Hôtel Central.

61 Fi 6675 : Hôtel Central (fonds Stévignon)

 

Sources :

Bibliographie :

  • Notes sur les anciennes hostelleries de Beaune, par Charles Aubertin
  • Les rues de Beaune en 2000, par Jacques Vinceneux

Archives municipales de Beaune :

  • O I § 2 art 4 n° 2 : dossier sur la rue des Bouchers
  • F I § 1 : registres de recensement des années 1841, 1851, 1856, 1861, 1866, 1872, 1876, 1886, 1896, 1906, 1911, 1921, 1926, 1931, 1936
  • 3 E 70, registre d’état civil de l’année 1863, acte de mariage n° 46 entre Pierre Auguste Kah et Louise Marie Aury
  • Annuaire Garnier : années 1860 à 1913
  • Annuaire Fournier : années 1900, 1929, 1950, 1966
  • Annuaire du commerce Didot-Bottin : années 1939, 1958

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s