Articles·Portraits·Trésors d'archives

Jacques COPEAU

Jacques Copeau est né à Paris le 4 février 1879. Ses parents sont Victor Joseph Copeau, fabricant de boucles et Hélène Joséphine Verdier.

Il poursuit ses études au lycée Condorcet à Paris, où il obtient le baccalauréat.

Il éprouve très vite une passion pour le théâtre. Sa première comédie est créée au Nouveau Théâtre à Paris, en 1897.

En 1901, suite au décès de son père, il reprend l’entreprise familiale, mais il échoue.

En 1902 commence son amitié avec André Gide. Cette année, il épouse une Danoise, Agnès Thomsen, dont il a une fille, Marie-Hélène.

En 1908, il participe à la création de la Nouvelle Revue Française, qu’il dirigera de 1912 à 1913.

De 1913 à 1924, il dirige le théâtre du Vieux Colombier à Paris où il collabore notamment avec Jean Vilar. Il crée parallèlement une école de comédiens, qu’il emmène en Bourgogne, au château de Morteuil. Celle-ci sera dissoute en 1925, faute de moyens financiers. Puis, de 1924 à 1929, c’est l’expérience des Copiaus, troupe de jeunes comédiens, installée dans la maison que Jacques Copeau achète à Pernand-Vergelesses.

De 1933 à 1935, il dirigera la critique théâtrale dans la revue Nouvelles littéraires.

En 1943, à l’occasion du 500e anniversaire de la fondation de l’Hôtel-Dieu, il met en scène la pièce « Le Miracle du Pain doré », dans la cour d’honneur de cet édifice.

Il décède le 20 octobre 1949, il est inhumé à Pernand-Verglesses.

 

Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s