Articles·Evénements historiques·Trésors d'archives

Un futur Saint en visite à Beaune

La canonisation de Jean XXIII a eu lieu le 27 avril 2014. Aujourd’hui reconnu Saint de l’Église Catholique, il fut avant d’être Pape un simple Cardinal, qui a honoré la Ville de Beaune de son passage. En effet, alors qu’il n’est encore que le Cardinal Roncalli, nonce apostolique, il effectue une visite dans notre cité les 6 et 7 juin 1951. Il est accompagné pour la circonstance de son secrétaire Monseigneur Heim, de l’évêque de Dijon, Monseigneur Sembel et du chanoine Bourgeon, archiprêtre de la Collégiale Notre-Dame de Beaune.

Cette visite exceptionnelle se déroule à l’occasion de la bénédiction solennelle des Vignes de France donnée depuis la côte de Beaune par Monseigneur Roncalli. Sa présence donne à cette traditionnelle cérémonie un lustre inhabituel. La presse locale, Bien Public et Beaune Informations, raconte en détail le déroulé de cette visite.

Monseigneur Roncalli arrive à l’Hôtel-Dieu où, après quelques instants de repos, il bénit les religieuses hospitalières dans la salle des Pauvres et et les malades dans la salle Saint-Louis.

Le nonce apostolique se rend ensuite à l’Hôtel de VilleRoger Duchet, maire de Beaune le reçoit dans la salle du conseil, entouré des conseillers municipaux et de Paul Chanson, secrétaire de l’Ambassade des Vins de France. Roger Duchet prononce un discours dans lequel il évoque les Hospices « huitième merveille du monde » et le vin de Beaune tant apprécié des papes d’Avignon. C’est à ce moment que le futur Jean XXIII signe le livre d’or de la Ville aujourd’hui précieusement conservé aux Archives municipales de Beaune.

Monseigneur Roncalli retourne ensuite à l’Hôtel-Dieu pour célébrer la messe et visiter les malades puis le nonce dit la messe à la Collégiale Notre-Dame pour l’ensemble des fidèles beaunois. Le Prélat s’arrête devant les tapisseries présentes dans le chœur et devant la Vierge de Notre-Dame.

C’est sur la Montagne de Beaune, au pied de la statue de Notre-Dame de La Libération que se rendent ensuite le futur Pape et sa délégation accompagnés des autorités civiles et religieuses afin de procéder à la bénédiction. Son Excellence Monseigneur Roncalli dépose une gerbe au pied de la Vierge et prie pour les vignerons victimes des combats lors des deux guerres mondiales.

Les confréries viticoles sont venues en procession accompagnées de leurs Saints Patrons, les chanteurs du Vin de France en costume, dirigés par Joseph Samson font partie du cortège. Monseigneur Roncalli prononce sa bénédiction face au vignoble beaunois. Ce moment solennel est suivi d’un feu d’artifice puis les Chanteurs du Vin de France entonnent un « Joyeux Enfants de la Bourgogne » plein de conviction et de ferveur.

Ces journées des 6 et 7 juin sont l’occasion d’une grande cérémonie religieuse et d’une belle opération de promotion des vins de Bourgogne, la présence du futur Jean XXIII apportant un caractère solennel à cet événement exceptionnel.

Sources :

  • Archives municipales de Beaune, livre d’or de la Ville ;
  • Le Bien Public du 7 juin 1951 ;
  • Beaune Informations du 9 juin 1951.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s