Articles·Au fil de l'eau·Bouzaize·Rivières·Rues et quartiers·Trésors d'archives

Couverture de la Bouzaize

© Archives municipales de Beaune

En 1873, un compromis est signé entre le maire Paul Bouchard et les riverains de la Bouzaize : ceux-ci ne s’opposeront pas aux futurs travaux de couverture à condition que la commune

« barre l’eau de manière à ce qu’elle recouvre le lit de la rivière pendant les mois de chaleur afin de prévenir les exhalassions malsaines qui s’échappent de ses bords laissés à sec ».

Trois ans après, un projet est élaboré et dirigé par Ernest Ballet pour la couverture de la Bouzaize sur la portion allant du pont des Oies à la place Fleury. Des travaux annexes sont réalisés, comme une chambre d’eau au pont des Oies, un barrage permettant un partage d’eau équitable entre les différents établissements de la ville. L’adjudication comprend également la démolition du rempart de l’Oratoire et de l’aqueduc sur le fossé entre la propriété Chanson Frères et le pont Saint-Martin. La réception définitive a lieu le 21 mars 1880, pour un total de 21 283,79 francs.

La commission du 7 mars 1878 chargée de la dénomination des noms de rues choisit le nom de République pour l’avenue ainsi créée. Il est approuvé par délibération du conseil municipal du 29 mars 1878 car il évoque le respect et la paix, et fait référence au gouvernement en place.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s