Articles·Maires et élus·Portraits·Trésors d'archives

Jean-Jacques ROCAUT

Né à Beaune en 1780, il épouse Jeanne-Agathe Masson d’Autume qui décèdera, puis à Jeanne Charpy de Jugny. C’est un des membres de l’éminente famille Rocaut qui, venue du hameau d’Orches, appartint ensuite à la bourgeoisie beaunoise avant d’accéder à la noblesse au XVIIIe siècle.

Conseiller municipal en 1815, il est nommé maire de la ville en 1816 et succède à Nicolas de Richard d’Ivry. Ultraroyaliste, il défend les valeurs de la monarchie française d’Ancien régime et participe à la destruction des emblèmes révolutionnaires. Il exige de Jean-Baptiste Edouard, l’un de ses prédécesseurs, qu’il lui remette le drapeau bleu blanc rouge dans le but de le brûler, sur ordre de la préfecture, mais il essuie le refus d’Edouard.

Il rétablit également le lien de la municipalité avec l’Église et en 1820, il permet à l’école des Frères de la doctrine chrétienne de s’installer, soutenant ainsi l’enseignement religieux au détriment d’un enseignement plus laïc.

En 1823, il est nommé sous-préfet de l’arrondissement de Beaune (à l’époque, c’est le seul sous-préfet originaire de Beaune) et quitte donc son poste de maire à cette date. Il restera Sous-préfet jusqu’en 1830.

Il est aussi conseiller général de la Côte d’Or de 1817 à 1824, chevalier de l’Ordre royal de la Légion d’honneur et de l’Ordre du Lys.

Il décède à Beaune en 1859.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s