Articles·Bâtiments·Beaune vue par·Cinémas et salles de spectacles·Henri Clémencet·Trésors d'archives

La salle de la Comédie

Le 13 mars 1750, Jean Delautel, tonnelier à Beaune avait acheté à Joseph Théodore François Payen, conseiller secrétaire du roi, lieutenant civil au bailliage de Beaune et de Thérèse Bonguelet son épouse un vaste emplacement donnant d’une part sur la rue des Jacobins et d’autre part sur le Rempart. C’est en 1766 que Jean Delautel[1]…… Lire la suite La salle de la Comédie

Articles·Cinémas et salles de spectacles·Portraits·Trésors d'archives

Marie Royer, comédienne, sociétaire de la Comédie Française

Si les Beaunois connaissent la comédienne Marie Favart qui a donné son nom à une rue de Beaune, peu d’entre eux savent qu’une autre Beaunoise fut également sociétaire de la Comédie Française. Catherine-Marie Royer est née à Beaune le 25 mars 1841 au n°50 de la Grande rue. Elle est la fille de Vorle Royer,…… Lire la suite Marie Royer, comédienne, sociétaire de la Comédie Française

Articles·Bâtiments·Cinémas et salles de spectacles·Trésors d'archives

Judex, le justicier masqué et bâillonné

La censure cinématographique à Beaune durant la grande Guerre (1916-1917) Le 26 décembre 1916, le conseil municipal de Beaune prend une décision radicale concernant la diffusion de certains films dans les salles de cinéma beaunoises. Le registre de délibérations nous apprend en effet ceci : « Le conseil est d’avis de faire cesser la représentation des films…… Lire la suite Judex, le justicier masqué et bâillonné

Articles·Bâtiments·Bâtiments publics·Cinémas et salles de spectacles·Trésors d'archives

Théâtre municipal

Au Moyen-Age, chaque année à l’Épiphanie, on représentait le Mystère des Trois Rois ; un chanoine tenait le rôle d’Hérode. Aux XVII et XVIII° siècles, on jouait (selon une tradition) au Cul-de-Four, au-dessus d’une boulangerie, rue du Sauvage (entre la Place au Beurre et la rue Paradis) puis dans une salle servant au jeu de paume…… Lire la suite Théâtre municipal

Articles·Cinémas et salles de spectacles·Trésors d'archives·Vie locale

Retour sur le tournage de La Grande Vadrouille pour fêter les 100 ans de Louis de Funès

A l’automne 1965, Gérard Oury annonce qu’il tournera un nouveau film avec Bourvil et Louis de Funès. Ce film sera tourné en partie en Côte d’Or : à Dijon, Meursault, La Rochepot, mais aussi à Beaune, et plus précisément dans le sublime décor de l’Hôtel-Dieu. Le 31 mai débute donc le tournage de la Grande Vadrouille…… Lire la suite Retour sur le tournage de La Grande Vadrouille pour fêter les 100 ans de Louis de Funès