Élus beaunois – L

LABEAUNE Marie-Odile : Conseillère Municipale déléguée aux Relations Inter-Générations, à la Solidarité, à la Santé et au Handicap.

LABET Emilie, conseiller municipal en 1919, maire de Beaune de 1929 à 1932. Domicilié faubourg Saint-Martin.

LABET Louis : conseiller municipal en 1904, 1925

LACHAUX Eugène : conseiller municipal en 1933. Domicilié avenue de la Gare

LACOMBE François : conseiller municipal en 1919. Domicilié rue de Lorraine.

LAGRANGE-MARTINET Véronique : Conseillère Municipale.

LAMAROSSE Paul : nommé premier adjoint provisoire le 15 octobre 1839.

LANEYRIE Paul : Nommé conseiller municipal par arrêté préfectoral du 8 septembre 1944. Président du comité de Libération mais déporté en Allemagne.

LANGLOIS André : Nommé conseiller municipal par arrêté préfectoral du 8 septembre 1944. Représentant Résistance intellectuelle.

LARFOUILLOUX Joseph : Deuxième adjoint en 1995, en charge de la santé et de la solidarité.

LARONZE Christian : Septième adjoint en 1995, en charge du développement économique commerçant

LATAUD Claude Jean-Baptiste : nommé adjoint au Maire par ordonnance royale du 7 février 1831.

LATOUR Jean : né le 26 août 1905. Propriétaire viticulteur à Aloxe-Corton. Prisonnier en 1941. Nommé conseiller municipal

LATOUR Joseph : constructeur. Conseiller municipal sous la municipalité d’Emile Labet, élu en 1929. Se représente en 1932 sur la liste d’Union républicaine et des défenses des intérêts beaunois.

LAURIOZ Pierre : né le 28 mai 1905 à Arc-les-Gray (70), docteur en pharmacie, administrateur de la SOBUR, membre associé de la Chambre de commerce et d’industrie de Beaune. Président fondateur de Beaune Expansion. Promoteur du comité des Castors. Domicilié route de Bouze. Réélu premier adjoint en 1971.

LECOUVREUR Ernest : conseiller municipal en 1896.

LEGROS Louis : né le 19 décembre 1892. Vigneron. Conseiller municipal en 1933, 1935. Le 8 septembre 1944, un arrêté préfectoral met fin à son mandat car il avait été nommé conseiller municipal par arrêté du 25 mars 1941 par le régime de Vichy. Domicilié à Gigny.

LEMASSON Henri : né le 10 décembre 1886. Industriel. Nommé conseiller municipal par arrêté du 25 mars 1941. Domicilié 142 route de Dijon.

LEVIEL Virginie : Adjointe au Rayonnement International, aux Affaires Européennes et à la Citoyenneté

LIEGEON Bruno, boulanger pâtissier. Conseiller municipal en 1995.

LE JOILLE Eric : Conseiller municipal. Directeur export

LOBOT Jean : Nommé suite à la destitution de Jean-François Maufoux en décembre 1780, Jean Lobot-Ligier prend ses fonctions le 19 avril 1781. Il est avocat et fait partie de la bourgeoisie beaunoise. Dans une lettre des élus à Amelot (ministre d’État et ancien intendant de Bourgogne) daté du 5 janvier 1781, ceux-ci parlent de Lobot en ces termes : « Nous venons en conséquence de nommer pour son successeur Jean Lobot-Ligier, avocat, dont la stricte probité est connue et qui jouit de la réputation la plus distinguée et dont l’intelligence dans les affaires lui a mérité la confiance de ses concitoyens ». Les réalisations municipales durant son mandat sont peu nombreuses par rapport à ce qu’a connu Beaune durant les années précédentes, en raison de l’état des finances de la ville qui sont qualifiées de « déplorables ». En effet, son prédécesseur a été l’instigateur de nombreux travaux de construction et de réaménagement d’édifices, de promenades, de voies de circulation. On parle donc d’une politique d’austérité visant à éviter tout gaspillage. Cela n’empêche pas Lobot de procéder à de nombreuses réparations visant à entretenir des bâtiments communaux, tels l’hôtel de ville ou les halles. Il veille également à l’entretien des pavés, toute la rue du Bourgneuf est refaite, et des remparts en continuant les plantations d’arbres et en installant des bancs. La municipalité poursuit aussi les travaux de la porte Bretonnière initiés par Maufoux. C’est durant son mandat qu’est réalisé le plan Quinard (du nom de l’architecte-voyer de la ville), premier plan détaillé des rues de la ville. Même s’il se limite à l’intérieur des fortifications, ce plan est une source riche et précieuse car il nous informe sur les aspects des maisons, des cours intérieures, des édifices et le nom des propriétaires. Enfin, Jean Lobot est le maire de juillet 1789, le maire du début de la Révolution. Il démissionne en août 1789 et laisse place à Hugues Dorey.

LOISEAU Adolphe : conseiller municipal en 1935. Domicilié 13 rue Sylvestre Chauvelot

LOISEAU Philibert : conseiller municipal en 1933. Domicilié 13 rue Sylvestre Chauvelot

LONGIN Virginie : Conseillère Municipale déléguée au Logement

LOUIS Albert : conseiller municipal en 1904, domicilié route de Verdun

LOZERAND Louis : Nommé conseiller municipal par arrêté préfectoral du 8 septembre 1944. Nommé Premier adjoint. Représentant de la droite indépendante, témoignage chrétien.

LUNEAU Georges : Conseiller municipal. Conseiller principal d’éducation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s