Les fonds

Présentation des fonds des Archives

Le fonds ancien : 1203-1792. Le plus ancien document est un acte de la fin du XIIème siècle. Mais le document fondateur de l’administration municipale est la charte concédée en 1203 par Eudes III, duc de Bourgogne, à la commune de Beaune et précisant tous ses droits et privilèges. Le fonds ancien a été classé selon un ordre alphabétique matières.Il comporte en outre les registres des cinq paroisses de la ville : Notre-Dame, Saint-Pierre, Saint-Nicolas, Saint-Martin et la Madeleine, ainsi que quelques registres de l’Hôtel-Dieu et des couvents. Les registres de délibérations d’Ancien Régime sont également des pièces majeures de ce fonds. Le premier registre date de 1525 et la série est quasi complète jusqu’en 1792.

Le fonds moderne : 1789-1984. Les archives modernes sont regroupées méthodiquement dans des ensembles appelés séries, repérées par des lettres (A à T) qui répondent elles aussi à une logique matière. Elles constituent, par leur volume, la partie la plus importante des archives historiques. Prennent place également dans ce fonds les registres d’état civil, qui prennent en 1792 le relais des registres paroissiaux. La date de 1984 correspond à la fin du système de classement par séries et à l’adoption du classement en série continue W.

Le fonds contemporain : à partir de 1984. La série continue W s’ordonne selon la chronologie des versements, elle est classée par numéro d’ordre. La gestion informatisée de cette série permet de reconstituer la logique interne des versements. Pour la plupart des fonds contemporains, des règles précises s’appliquent quant à la communication des documents au public. Toutefois, les délibérations du conseil municipal et les arrêtés sont immédiatement communicables.

Les fonds privés. Il s’agit de fonds entrés « par voie extraordinaire » : dons, dépôts, achats d’archives d’origine privée, archives de famille, d’associations, d’entreprises. Classés dans la série Z, ces fonds constituent pour les chercheurs une source de renseignements d’une richesse exceptionnelle et complètent les informations fournies par les sources administratives. Lorsqu’il s’agit de dépôts, leur communication peut être soumise à l’autorisation du déposant.

Des archives inattendues : Documents figurés et objets. Un grand nombre de documents figurés : dessins, gravures, plans, cartes, aussi bien anciens que contemporains, photographies sur plaque de verre et tirages papier, affiches : le fonds figuré des Archives de Beaune est riche et diversifié. On y trouve également un certain nombre d’objets se rapportant à la vie de la commune : médailles, objets de représentation, quelques drapeaux.

Les nouveaux supports : Les séries Av et Num. Les nouvelles technologies ont également fait leur entrée dans les fonds : cassettes audio et vidéo voisinent avec quelques films anciens, CD-rom et enregistrements numériques prennent la relève.

Une bibliothèque spécialisée et une collection de journaux. Une bibliothèque historique concernant essentiellement Beaune et la Bourgogne est à la disposition des lecteurs. S’y ajoutent des ouvrages concernant plus spécifiquement la vigne et le vin. Cette bibliothèque est destinée à la consultation sur place. Une collection de journaux régionaux complète cet ensemble, notamment le Journal de Beaune/Beaune-Informations, Les Dépêches, le Bien Public …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s